Samedi 2 juin 2007 6 02 /06 /Juin /2007 10:30

 

Si il y a quelque chose que nous avions tous envie d'expérimenter lors de notre voyage à l'Ile Maurice, c'est d'aller sur un des îlots qui entoure l'île.


Nous avons vite éliminé l'Ile aux Cerfs, beaucoup trop touristique. Fabrice et moi y avions été il y a trois ans. Autant la ballade en mer avait été magique, autant l'île en elle-même nous avait déplu : restaurant, bar, magasins de souvenirs etc. Pourquoi pas y construire un hôtel tant qu'on y est ?


Comme nous étions à Flic-en Flac, nous avons décidé d'aller sur l'île au bénitier, qui est situé non loin du Morne. Flic-En-Flac regorge de nombreuses petites agences touristiques qui proposent des excursions sur les îles avoisinantes.

Même si nous n'étions pas très fan d'une excursion organisée, nous avons décidé quand même de nous renseigner. Nous sommes donc passé par l'agence "Fragawills Tours", qu'au passage je recommande car ils ont été fantastiques!! D'habitude les excursions se font avec une dizaine de participants ( ce dont ne rafollions pas), mais ce jour là, il n'y avait que nous.

Nous avons donc embarqué avec Daraj et son fils, sur leur bateau " Le Bénitier".

Coût de l'aventure : 1000 roupies par personne ( 25 eur).

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Bye Bye Flic-En-Flac


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

On s'approche de la barrière de corail


Nous avons fait un arrêt pour voir les dauphins dans la baie de Tamarin. Nous avons aperçu un dauphin seulement, par contre nous avons bien vu ces dizaines de bateaux à moteur et catamarans qui commencaient à mettre les gaz dès qu'ils voyaient un bout d'aileron. Certains touristes plongeaient dès qu'un dauphin était en vue. Pour moi, cela s'apelle de la traque. Fort heureusement, notre guide est resté en retrait et semblait tout aussi choqué que nous.



Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Pas de dauphins, mais une bonne dizaine de bateaux...


Nous nous sommes ensuite arrêté dans un endroit plus tranquille pour une initiation à la plongée. Pour celui qui n'a jamais nagé avec un masque et tuba, ça n'est pas évident la première fois !! Mais après avoir bu la tasse deux ou trois fois et enfin réussi à respirer avec le tuba, nous avons pu goûter aux joies d'observer les fonds marins mauriciens.
Alors que nous tentions de barboter et d'observer les poissons comme on pouvait, notre guide était, comme ainsi dire, un poisson dans l'eau et nous a montré comment nourrir les poissons. Bien sur Jean Phillipe à tenté de l'imiter, mais 5 mètres de profondeur, c'était un peu trop pour lui !!


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Laëtitia est dans son élément


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Fabrice aussi


Après tout ces efforts, il était temps pour un petit rafraîchissement. Nous avons donc sorti le rhum, le coca, et la Phoenix.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Après cet apéro anticipé, nous avons tout simplement apprécié la beauté des paysages, et surtout, comme on s'approchait tranquillement du bénitier, nous avons pu admirer la clarté du lagon.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

On peut appeler cela le paradis...


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


On s'approche du benitier... Cette roche coralienne au milieu du lagon

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Notre guide nous laisse alors découvrir ce bout de caillou pour aller préparer le déjeuner. On peut dire en tout cas que le bénitier est un mystère géologique. Après quelques tentatives infructueuses, nous arrivons à monter dessus ( attention aux pieds, ça fait mal).

Tout fiers d'être sur le bénitier, nous admirons les environs pendant quelques minutes ( on aurait aussi bien pu les voir d'en bas), aidons un gentil garçon à monter avec nous, et là nous decidons de retourner à l'eau. La descente fut aussi fastidieuse que l'ascension. Comme ça n'est pas très profond, on avait peur de se faire mal (enfin, surtout moi !!). Après quelques petites frayeurs, tout le monde a réussi à descendre, sains et saufs.

Nous décidons alors de nager jusqu'à la côte qui était à quelques centaines de mètres ( c'est pas ça qui va nous décourager quand même !). C'est alors que Laëtitia me dit qu'elle est sure d'avoir vu quelque part le père du garçon que nous avons aidé à escalader le bénitier. S'en suit alors toute une série de spéculations qui ont duré un bon moment. Est-ce une personnalité ? un acteur? un chanteur ? C'est sur Laëtitia l'a vu à la télé. Moi je n'avais pas mes lunettes donc autant vous dire que je n'avais pas fait très attention. Bref, il n'en était rien, et Fabrice , qu'on aurait d'ailleurs pu surnommer aussi le tchatcheur, est allé voir le gars en question sur la plage pour discuter ( afin d'en avoir le coeur net). Il s'agissait juste d'un touriste.

Il nous a bien fallu 30 minutes pour nager jusqu'à la côte. C'était un bon exercice pour nous mettre en appétit !

Arrivés sur place, nous constatons que notre table est prête et que nos guides sont aux fourneaux.



Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Au menu : Salade, langouste grillée, steak de thon, poulet, garlic bread, bière, rhum, vin, coca, et banane flambée en dessert. Un régal !

Au passage, Daraj nous explique qu'on aurait pas du monter sur le Bénitier, et cela à cause de l'érosion que ça provoque. Mea Culpa, on ne savait pas.

Comme le monde est très petit, Fabrice s'est rendu compte qu'il avait déja vu Daraj aupravant... En fait tous deux travaillaient au Sugar Beach au même moment, Fabrice comme barman et Daraj était le sculpteur sur glace.


Après ce bon repas, je ne sais plus trop ce qui s'est passé car Laëtitia et moi avons décidé de faire une petite sieste digestive, et sincèrement le rhum avait du faire son effet car je me suis endormie.

Les 3 mousquetaires remplirons les blancs quand ils m'auront donnés leurs impressions de la journée !!

Nous sommes repartis dans l'après midi, et nous avons fait un nouvel arrêt pour replonger.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Après ce rafraîchissement, nous sommes repartis vers Flic-En-Flac. Daraj à alors sorti la ravanne et nous avons pru profiter des talents de Fabrice.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Nous sommes alors partis dans un délire "Fort-Boyard". Remarquez, ça s'y prêtait bien. Il y a même une petite vidéo, mais là, je crois que ça ne ferait rire que le participants... Si vous me suppliez, je la mettrai...

Et voilà, la journée s'est terminée vers 17 heures. Nous étions tous bien crevés, mais avec des souvenirs plein la tête !

Par Anne, Laetitia et les 3 mousquetaires - Publié dans : Ouest - Communauté : Voyages
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés